29 novembre 2015

Pourquoi il n’est pas judicieux de renforcer Poutine, sous aucun prétexte, même la lutte contre le terrorisme islamique.

Aujourd'hui je laisse la parole à mon ami Julien Lalanne, pour ce billet invité qui s'intéresse à la question de la fameuse coalition internationale intégrant la Russie, et rappelle judicieusement que le danger stratégique principal n'est pas là où il est à la mode de le voir. D'abord, ce n’est pas judicieux parce que Daesh n’est pas un ennemi mortel pour la France. Daech, un danger spectaculaire mais en réalité limité Il est vrai qu’il convient d’abord de se demander si Daesh est en mesure de frapper durement la France. Et force... [Lire la suite]
Posté par Philippe Fabry à 12:36 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
24 novembre 2015

Boum.

  L'aviation turque a abattu, ce matin, un Su-24 russe du corps expéditionnaire en Syrie. Les Turcs accusent l'avion russe d'avoir violé leur espace aérien une nouvelle fois. Les Russes démentent. Il semble que les pilotes aient réussi à s'éjecter, mais l'un des deux serait aux mains des rebelles syriens, qui pourraient l'avoir abattu. La survenance d'un tel incident était probable. Comme le disait fort bien Jeffrey Pelt dans A la poursuite d'Octobre Rouge : Maintenir vos bâtiments et les nôtres, votre aviation et la... [Lire la suite]
Posté par Philippe Fabry à 17:07 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
22 novembre 2015

Revenu universel : le monétarisme de la redistribution

Depuis plusieurs années, on entend beaucoup parler, chez les libéraux, de cette idée de "revenu universel". C'est l'un des chevaux de bataille de Gaspard Koenig. Elle semble avoir un certain succès, beaucoup pensant que cela permettrait de tirer un "mieux" du système actuel, en le simplifiant ; un début de remède au système de redistribution étatique, en somme. Les libéraux devraient pourtant savoir, mieux que quiconque, que les manipulation que l'on entreprend ont fréquemment un effet final inverse à ce lui qui était recherché. Ce... [Lire la suite]
18 novembre 2015

Terrorisme : dignité des Français, indignité de leurs représentants

Que mes lecteurs me pardonnent par avance : je sais qu'en ces temps d'actualité lourde, la soif d'informations et de points de vue, et si possible d'analyses originales, est importante, mais un article "de fond" comme celui d'hier me prend beaucoup de temps. Aujourd'hui, donc, je me contenterai d'un bref billet d'humeur politique. Pour mes lecteurs qui voudront du fond, je conseille très fortement le gros article érudit publié hier par mon ami Michel Leter, qui complète à merveille mon billet d'hier ; Michel et moi débattons... [Lire la suite]
Posté par Philippe Fabry à 11:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 novembre 2015

L'indignation sélective, marque d'humanité

Depuis deux jours, je vois beaucoup de messages qui passent pour dénoncer l'indignation "sélective" des occidentaux, le fait que nos voisins européens et américains s'émeuvent de ce qu'il s'est passé à Paris alors que, partout dans le monde, des tas de guerres produisent chaque jour autant ou plus de morts que ces sinistres événements.Personnellement, je ne vois pas ce qu'il y a de choquant à être plus affecté par l'agression d'un cousin que par le massacre d'un village inconnu. C'est comme ça, c'est humain, et c'est certainement plus... [Lire la suite]
Posté par Philippe Fabry à 15:17 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 novembre 2015

Djihadisme : le bolchévisme musulman (ou pourquoi c'est pas la faute de l'Occident)

Il y a quelques semaines, j'ai dressé un parallèle entre le couple fascisme-bolchévisme du premier XXe siècle, et l'actuel couple poutinisme-djihadisme. Je souhaitais depuis quelque jour y revenir, et l'actualité en donne tristement l'occasion. Mais cela semble utile, à un moment où, plus que jamais, nous devons comprendre à quoi nous sommes confrontés. Pour ce qui est de la nature, en soi, du poutinisme, et son parallèle avec le fascisme, j'ai déjà eu l'occasion d'en traiter. Aujourd'hui, c'est spécifiquement le djihadisme, et son... [Lire la suite]
16 novembre 2015

Discours de François Hollande : ce que j'en retiens

François Hollande vient d'achever son discours, et voici ce que j'ai compris  et rétenu des mesures qui seront prises : - Les frappes contre Daech seront intensifiées, le porte-avions Charles De Gaulle est envoyé pour tripler nos capacités de frappes. Le président rencontrera dans les prochains jours Barack Obama et Vladimir Poutine pour coordonner les frappes. - La France demande l'assistance des autres pays de l'Union Européenne au titre de l'article 47-2 du Traité sur l'Union européenne "Au cas où un État membre serait... [Lire la suite]
Posté par Philippe Fabry à 17:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
14 novembre 2015

Cette fois, on a pas eu autant de chance.

On ne va pas faire comme si on ne s'y attendait pas, l'ayant envisagé il y a plusieurs mois déjà. C'était inéluctable. Je ne vais donc pas reprendre ce qu'il s'est passé mais me borner à quelques commentaires au débotté. François Hollande, dans sa nouvelle allocution de ce matin, est resté très vague. Il a parlé d'être "impitoyable", de déploiement des forces armées et de sécurité à leurs "capacités maximales". Il a parlé, aussi, d'une réunion du Congrès. Dans l'immédiat, impossible de savoir ce qu'il va se passer exactement.Ce... [Lire la suite]
13 novembre 2015

La fonction publique : un éternel problème français

Le gouvernement, sans appareil, n'est qu'un mot, mais un bon appareil d’Etat ne coule pas de source : l’exercice de sa mise en place est même très périlleux pour le Pouvoir qui cherche à s’imposer ; la constitution d’un réseau de relais implique une pratique de la délégation qui présente toujours un risque de démembrement de la puissance publique. On peut dire que tout l'histoire de l'Etat, en France spécifiquement, est l’histoire de ce risque. Depuis sa naissance et à travers ses régimes successifs, le Pouvoir en France a été... [Lire la suite]
10 novembre 2015

La IIIe et la Ve : des Républiques aux évolutions divergentes

Ayant traité récemment de la crise constitutionnelle inédite qu'ouvrirait, pour la Ve République, une élection de Marine Le Pen à la magistrature suprême sans que les législatives ne lui fournissent une majorité parlementaire, je voudrais revenir un peu sur le sujet et proposer une perspective historique en matière constitutionnelle, par une comparaison brève entre les IIIe et Ve République, leurs principes initiaux et leur évolution. La IIIe et la Ve République sont les seules à avoir duré plusieurs décennies. L'image que l'on a... [Lire la suite]